Chargement Évènements
  • 28 Mai 2021
    20:30 - 22:00

  • 13 impasse Léo ferré Théâtre Toursky 13003

  • 10€ à 18€

Sans Frontières Fixes (Création Mondiale)

28 mai 2021 / 20 h 30 min - 22 h 00 min

Pour ce 9ème rendez-vous de la saison solidaire, le CALMS propose sa toute première création.

SANS FRONTIÈRES FIXES.
Création scénique hybride avec création musicale et chorégraphique

Au profit de l’association SOS MÉDITERRANÉE pour la lutte contre l’abandon des migrants en mer
Recette reversée à 100% à la fin du concert !

Théâtre Toursky – 16 Prom.Léo Ferré 13003 Marseille – 28 Mai 2021 – 20H30
Accès pour les personnes à mobilité réduite.

Informations concert : 06 60 36 99 09

———————————————————————————————————————————

Réservation : billetterie@toursky.fr  /  Téléphonique : 04 91 02 54 54

———————————————————————————————————————————

Une création – L’équipe

Sur une idée originale de Mikhael Piccone 

Mikhael Piccone – Mise en scène

Lionel Ginoux – Compositeur

David Llari – Chorégraphe

Erika Sauerbronn – Création lumière

 

Les artistes du concert

 

Corentin Cuvelier – Comédien

Mikhael Piccone – Baryton

Marion Liotard – Pianiste

Marine Rodallec – Violoncelliste

Thomas Barbarisi – Danseur

Informations concert : 06 60 36 99 09

———————————————————————————————————————————

Réservation : billetterie@toursky.fr  /  Téléphonique : 04 91 02 54 54

———————————————————————————————————————————

Note d’intention – Mikhael Piccone

Le sauvetage des migrants en méditerranée nous met frontalement face à notre humanité. La saison solidaire du CALMS a pour objectif de donner de la voix à ceux que l’on n’entend pas, mettre en lumière ceux que l’on ne veut pas voir et sensibiliser le public pour mieux connaître ces hommes et ces femmes qui au péril de leur vie tentent d’échapper à l’obscurantisme et la misère.

Sans Frontières fixes est un témoignage poignant d’histoires croisées et de rencontres humaines entre ceux qui fuient et ceux qui sauvent. Le projet prend forme autour du cycle de mélodies « Sans frontières fixes » du compositeur Lionel  Ginoux qui a mis en musique des poèmes de Jean-Pierre Siméon. Les poèmes de JP Siméon est une poésie qui nous touche en nous faisant réfléchir sur les thèmes de la fraternité, de l’étranger, du pouvoir du faible… Autour de ce cycle va s’entrecroiser des témoignages vibrants et intenses de sauveteurs et de migrants recueillis par SOS Méditerranée lors des sauvetages en mer.  Lionel Ginoux va prolonger chacune des mélodies par des musiques instrumentales pour piano et violoncelle. Les témoignages parlés viendront se « poser » sur ces musiques pour devenir un temps musical conté.

En contrepoint point de leurs récits, la mouvance du corps du danseur, comme la houle impétueuse de la mer capricieuse qui peut vous porter sur d’autres rives ou vous faire disparaître à jamais.

 

Le mot du compositeur

Sans frontières fixes est un spectacle qui donnera à réfléchir sur la réalité et les conditions que traversent ces migrants, depuis leurs départs. Un spectacle pour nous plonger dans la réalité de ces gens qui fuient leur pays avec le rêve d’une vie possible en Europe et qui en fait découvre l’enfer sur terre.

Ce spectacle portera une violence dans le propos, une violence qui est réelle mais que nous voulons transformer par le filtre de l’artiste, par un regard poétique, afin de comprendre, de connaitre ce qui se passe réellement et donc pour nous ouvrir à l’autre, à l’inconnu.Musicalement je vais prolonger chacune des musiques de mon cycle de mélodie sans frontières fixes par des musiques instrumentales piano et violoncelle.

J’imagine que les points de départ de ces nouvelles musiques seront les dernières mesures de chacune des mélodies et aussi que les mesures finales des musiques instrumentales seront les points de départ des mélodies du cycle. J’imagine un temps musical qui va se tuiler, s’enchainer, une musique vocale et instrumentale qui vont utiliser les même matières musicales mais qui vont se développer dans une temporalité différente. Ce temps musical instrumental laissera la place à la réflexion, à l’introspection, où les témoignages des migrants viendront se poser sur ces nouvelles musiques et où la danse également pourra raconter ce que les paroles ne peuvent exprimer.

Six mots seront mon fils conducteur à ces nouvelles musiques :- le rêve (du bonheur futur)- le chemin (route vers l’inconnu)- la traversée- l’enfermement- la cruauté- l’autre rive.

 

L’association bénéficiaire 

 

SOS MEDITERRANEE est une association civile et européenne de sauvetage en mer, indépendante de tout parti politique et de toute confession, qui se fonde sur le respect de l’homme et de sa dignité, quelle que soit sa nationalité, son origine, son appartenance sociale, religieuse, politique ou ethnique.

Fondée en 2015 à l’initiative de citoyens européens indignés face au drame des naufrages à répétition en Méditerranée centrale, et grâce à une mobilisation exceptionnelle de la société civile, l’association SOS MEDITERRANEE a contribué à secourir plus de 30 000 personnes en affrétant le navire AQUARIUS dès février 2016, puis l’OCEAN VIKING depuis l’été 2019.

www.sosmediterranee.fr

———————————————————————————————————————————

Réservation : billetterie@toursky.fr  /  Téléphonique : 04 91 02 54 54

———————————————————————————————————————————

Mikhael Piccone – Concepteur du projet, metteur en scène et baryton

Mikhael Piccone est un artiste lyrique, soliste, à la carrière internationale. Il est grand prix de la ville de Marseille au concours international de chant en 2012.

Dès lors il est invité dans plusieurs opéras nationaux et aborde des rôles comme Figaro dans le « Barbier de Séville » de Rossini, Jupiter dans « Orphée aux Enfers » d’Offenbach, Belcore dans « L’Elixir d’amour » de Donizetti, Schaunard dans « la Bohème » de Puccini, Enée dans « Didon et Enée » de Purcell, Morales et le Dancaïre dans le « Carmen » de Bizet….

Il fonde en 2012 la Troupe lyrique Méditerranéenne, une structure d’intégration pour de jeunes artistes lyriques et en assure la direction artistique et les mises en scènes.

Sa sensibilité pour les grandes causes sociales et humanitaires l’a conduit en 2019 à organiser un grand concert en faveur des sinistrés du drame de la rue d’Aubagne à Marseille. Il réunit alors une centaine d’artistes dans une grande soirée de solidarité au profit de la Croix-Rouge de Marseille.

Suite à ce concert il fonde le collectif des artistes lyriques et musiciens pour la solidarité – Le CALMS, structure artistique au service de l’humain, qui a vocation à organiser des événements artistiques solidaires pour porter un message d’espoir et d’union fraternelle.

 

Lionel Ginoux – Compositeur

Lionel Ginoux étudie les arts visuels (cinéma, audiovisuel et technique du son) avant de se consacrer à l’écriture musicale en se formant aux côtés de Régis Campo, Barnabé Janin, David Owen, Roger Cawkwell, Georges Boeuf… La musique de Lionel Ginoux est aussi bien jouée en France qu’à l’étranger.

En 2012, Lionel Ginoux est lauréat de l’association Beaumarchais – SACD (aide à l’écriture lyrique) pour son opéra de chambre Médée Kali, créé en version de concert en mai 2013. En 2015, il est lauréat de la Fondation Marcelle et Robert de Lacour pour son oeuvre, Diptyque entourant la caresse pour clavecin et ensemble instrumental.

En mars 2014, son concerto pour violon « Les Indociles » a été créé par Nemanja Radulovic et l’orchestre philharmonique de Marseille dirigé par Eun Sun Kim. Quelques années plus tard, sa première symphonie — Dualités, inspirée d’une chorégraphie de Sidi Larbi Cherkaoui, est créé en janvier 2016 à l’Opéra Grand Avignon par l’Orchestre Régional Avignon-Provence (dir. par Samuel Jean). Lionel vient aussi de créer son deuxième opéra de chambre, Vanda à l’Opéra de Reims qui sera repris en avril 2018 à l’Opéra d’Avignon.Mai 2017 est marqué par la sortie du disque Un Brasier d’étoiles (label Maguelone). Apprécié par les critiques, le disque a reçu un 4 étoiles **** par la revue Classica.

Il vint de créer sa 3° symphonie pour orchestre symphonique, une commande de l’Opéra de Toulon et créera en septembre 2020 son premier Faust à l’opéra de Limoge sur un livret d’Olivier Py.

 

David Llari – Chorégraphe

David Llari est chorégraphe, danseur, auteur.

Actuellement, il est artiste associé au Centre international de rencontres artistiques à Strasbourg et collabore avec le Ballet National de Marseille.

Il dirige le Ballet de la Danse Physique Contemporaine au travers duquel il mène une recherche nouvelle sur l’ipséité, le caractère singulier du danseur : son langage corporel, sa sensibilité et ses émotions.

Dans le cadre de ce travail, il a notamment remporté le Prix de la Critique au Concours International Choreography’30 de Hanovre avec le solo Slave.

Par le passé, David a collaboré avec Frank II Louise en tant qu’assistant chorégraphe avec lequel il apprend à intégrer les nouvelles technologies. Il a également créé la Maison du Hip-hop à Paris.

Aujourd’hui, sa méthode se transmet au sein de scènes nationales et de centres chorégraphiques avec lesquels il mène des ateliers de sensibilisation et des workshops pour les professionnels.

 

Erika Sauerbronn – Créatrice Lumières

Erika Sauerbronn a fait le choix du théâtre adolescente, voulant tout d’abord se diriger vers la mise en scène. Lors de ses études théâtrales à Aix en Provence en 1993, elle découvre le travail de la lumière, qui s’impose à elle comme vecteur majeur de sens.

Sa carrière débutera en tant que technicienne dans différents théâtres de la région PACA, puis en rencontrant des compagnies avec qui elle travaillera en tant que régisseuse lumière tout d’abord (Théâtre du Maquis, Diphtong Cie, Théâtre du Centaure, Lieux Publics & Cie, Ballet Preljocaj, …). Régisseuse lumière au CCN / Pavillon Noir d’Aix en Provence depuis son ouverture ou au Festival d’Avignon IN, elle travaille aussi en tant qu’éclairagiste auprès de plusieurs compagnies (Cie Duzieu dans les Bleus, Cie La Parenthèse, Cie Zaoum (Douai), Cie Cahin Caha, Circolombia, Cie Bleu, Théâtre de Chambre 232U (Maubeuge), Le VOC – Marianne Suner, …).

Depuis 2017, elle enseigne également la lumière aux apprenti.es du CFAMS à la Friche Belle-de-Mai.

Faisant surgir le plateau de l’ombre, son approche de la lumière colle aux personnages, comme le ferait un costume, pour donner un sens supplémentaire aux scènes. Pour cette éclairagiste de l’intention, elle aime à dire qu’elle sculpte l’ombre pour y laisser entrer la lumière.

Il s’agira avec le projet du CALMS, de mettre en lumière une parole peu entendue, de la faire surgir de l’obscurité aveuglante dans laquelle notre monde l’a jetée.

 

Marion Liotard – Pianiste

Après des études musicales complètes (piano, musique de chambre, accompagnement, maîtrise de musicologie sur la compositrice Louise Farrenc), Marion Liotard se spécialise comme pianiste-chef de chant. En effet le répertoire vocal attire

particulièrement son attention puisqu’il est enrichi d’une dimension littéraire passionnante. Chef de chant au CNIPAL de 2009 à 2014, elle partage alors son enthousiasme, son énergie et son talent avec de jeunes artistes lyriques venus du monde entier à Marseille pour commencer leurs carrières.

Elle continue depuis de s’investir dans la préparation de chanteurs lyriques et de collaborer sur des projets musicaux avec nombre d’entre eux (avec la soprano Anaïs Constans: Victoires de la Musique 2015 et BBC Cardiff singer of the world 2015…). Elle se produit régulièrement en récital dans différents opéras (Marseille, Avignon, Toulon, St-Etienne, Bordeaux, Limoges…) et de nombreux festivals (Festival de Radio France, Chorégies d’Orange…).

Très investie dans la création de la musique de son temps, elle crée en 2010 «Un brasier d’étoiles» (cycle de mélodies) et en 2013 «Médée Kali» (opéra de chambre) de Lionel Ginoux. L’enregistrement, en Juillet 2016, du disque «Un brasier d’étoiles» (****Classica, juin 2017) , composé de mélodies d’Henri Tomasi et de Lionel Ginoux, est le fruit d’une passionnante et intense collaboration artistique avec la soprano Jennifer Michel.

 

Marine Rodallec – Violoncelliste

Marine Rodallec commence ses études de violoncelle à l’âge de 7 ans auprès de Chantal Darietto-Latil. Elle clôturera son cursus d’étude par l’obtention, en 2006, du diplôme de soliste ainsi que du prix Daniel de Marignac à la haute école de Genève (meilleure interprétation du diplôme de soliste).

Sa riche activité de chambriste la conduira à jouer dans de nombreux festivals : Festival de Marseille, Festival les Musiques, Festival de Chaillol, Festival Violoncelles en folie, Festival de Martigues, Festival Archipel ; et sur de grandes scènes internationales : salle Gaveau, Salle Pleyel, l’Opéra comique,

le Grand Théâtre de Provence, le Silo, le Phénix, Le bateau Feu, Victoria Hall, le Liceu, Le Palau de la Musica (Barcelone), Landestheater (Innsbruck)…

Marine participe également à de nombreuses créations contemporaines, travaille avec plusieurs compositeurs comme Jacques Lenot, Mauro Lanza, Andrea Liberovici, Frédéric Pattar, Alexandros Markeas et intègre l’ensemble Cbarré installé à Marseille.

Après 7 ans d’enseignement au sein de l’Ecole Du Talent Musical à Marseille, elle décide de se tourner vers des projets à vocation sociale tels que DEMOS ou encore Orchestre à l’école. Enfin depuis plusieurs années elle transmets son savoir et son expérience chaque été au festival Violoncelles en Folie et au Stage de Chaillol.

  • 218 Jours
  • 13 Heures
  • 5 Minutes
  • 6 Secondes

Détails

Date :
28 mai 2021
Heure :
20 h 30 min - 22 h 00 min
Prix :
10€ à 18€
Site Web :
https://www.toursky.fr/billetterie/reserver-en-ligne/

Lieu

Théâtre Toursky
13 impasse Léo ferré
Marseille, Théâtre Toursky 13003 France
+ Google Map